Recherche d'emploi viticole : postulez sans attendre !

Publié le 26/05/2020 Emploi

Malgré la crise sanitaire que traverse la France actuellement, la nature n'attend pas et le travail dans les vignes continue !

Malgré la crise sanitaire que traverse la France actuellement, la nature n'attend pas et le travail dans les vignes continue ! Profils viticoles et vinicoles, avec ou sans qualification, c'est le moment de postuler. Les quelques 90 0000 exploitants français constituent leurs équipes et recrutent des agents de conditionnement et des ouvriers viticoles confirmés ou débutants pour l'été 2020. 


Le travail de la vigne : c'est maintenant !

Depuis début mai et jusque fin juillet, c'est le moment des travaux en vert dans les vignobles. Pendant le confinement mis en place pour freiner l'épidémie de Covid-19, la nature ne s'est pas arrêtée et a même profité d'une très belle météo. Les domaines viticoles ont pu démarrer la saison avec les travaux d'ébourgeonnage et d’épamprage à l'aide de leurs salariés permanents, tout en respectant des mesures sanitaires. Mais la main d’œuvre saisonnière va s'avérer indispensable pour renforcer les équipes sur ces travaux, puis assurer l'entretien de la vigne en juin et juillet (levage, effeuillage, palissage...), ainsi que la production (mise en bouteille, étiquetage, expédition).

La situation exceptionnelle due à la pandémie de coronavirus a provoqué un léger décalage dans le recrutement des intérimaires comparé aux années précédentes. Un mois environ, surtout sur les plus petites exploitations, estime Manuella Monteiro de l'agence emploi ACTUAL LE PIAN MÉDOC. Malgré tout, notre Conseillère Emploi et Carrière le confirme : les saisonniers doivent se tenir prêts ! 


Métiers du viticole : les profils recherchés pour l'été 2020

Les châteaux partenaires commencent à reprendre contact avec les agences ACTUAL pour le sourcing et la mise à disposition de deux profils :

des ouvriers viticoles en Aquitaine, Languedoc-Roussillon, Poitou-Charentes et Provence-Alpes-Côte d'Azur pour les travaux en vert,

des préparateurs de commande et manutentionnaires pour les travaux de conditionnement en château, conditionnement en entrepôt logistique ou embouteillage sur camion.


Pour tous les travaux en vert (effeuillage, attachage, jallonage, désherbage, relevage...) les ouvriers viticoles sans qualification sont généralement acceptés. Toutefois, une première expérience dans les vignes et vivre dans la région sont deux conditions très appréciées en cette période exceptionnelle. Ce type de profil peut ainsi assurer tous types de travaux sur la propriété et sa mobilité est moins restreinte par les conditions du déconfinement.

Si c'est votre cas, n'hésitez pas à contacter votre agence ACTUAL de proximité !


Covid-19 : les conditions de travail dans le secteur viticole

En vous manifestant régulièrement auprès de votre agence ACTUAL, votre conseiller tiendra compte de votre disponibilité et pourra vous placer en priorité sur une propriété viticole. Certes, les recrutements ont ralenti avec le Covid-19, mais les agences d'emploi s'attendent à un retour à la « quasi » normale dès que la situation sera clarifiée et que les vignerons pourront s'organiser afin d'accueillir plus de saisonniers et des intérimaires.

En attendant, pour les ouvriers viticoles et les manutentionnaires sur le point de démarrer leur mission, pas d'inquiétude ! Toutes les conditions sanitaires sont mises en place en partenariat avec votre ETT pour que vous puissiez travailler en sécurité dans les vignes :

respect de la distanciation sociale dans les rangs de vignes,

fourniture d'équipements permettant le respect des gestes barrières,

déplacement sur les vignobles avec votre véhicule personnel.



Enfin, si vous êtes ouvrier viticole qualifié dans les vendanges et la taille de vignes, ouvrier de chai expérimenté ou manutentionnaire de chai, restez vous aussi à l'affût : les agences anticipent dès à présent leurs besoins ; il faudra s'attendre à un recrutement massif pour la saison des vendanges en septembre, puis pour l'hiver.



Merci à Manuella Monteiro, Conseillère Emploi et Carrière, Actual Le Pian Médoc, pour son expertise.