Prolongation des aides à l'embauche des jeunes et alternants

Publié le 25/05/2021 Actualité

31 mai pour l'embauche d'un jeune, 31 décembre pour celle d'un alternant : les aides du plan « 1 jeune 1 solution » sont prolongées.

Le 15 mars 2021, le Premier Ministre Jean Castex a annoncé la prolongation des aides à l’embauche des moins de 26 ans et à l'apprentissage qui devaient prendre fin en mars. Une mobilisation indispensable pour l'emploi des jeunes face à la crise.


Quelles sont les mesures concernées ?

Un décret du 31 mars prolonge la majoration des deux grandes aides de l’État mises en place dans le cadre du Plan de relance pour soutenir l'emploi des jeunes :

  • l'aide à l’apprentissage et aux contrats de professionnalisation ;
  • l'aide à l'embauche de moins de 26 ans en CDI, CDII ou en CDD de plus de trois mois.


Quelles sont les nouvelles conditions ?

Aide exceptionnelle à l'apprentissage

L'aide à l'apprentissage et aux contrats de professionnalisation est prolongée jusqu'au 31 décembre 2021.

Rappel

Cette aide exceptionnelle est

  • de 5 000 € pour l’embauche d’un alternant de moins de 18 ans ;
  • de 8 000 € pour l’embauche d’un alternant de plus de 18 ans ;
  • valable pour les apprentis et salariés en contrat de professionnalisation préparant un diplôme de BAC +5 au maximum.

Elle est due pour la première année d’exécution du contrat.

Aide exceptionnelle à l'embauche

L'aide de 4 000 € pour l’embauche d'un jeune est quant à elle prolongée de deux mois. Elle est donc valable pour tout recrutement jusqu'au 31 mai 2021.

Rappel

Cette aide est attribuée sous réserve de remplir les conditions cumulatives suivantes :

  • embaucher jusqu'au 31 mai 2021 un jeune de moins de 26 ans dans la limite de 1,6 SMIC ;
  • embaucher en CDI, en CDI intérimaire ou en CDD pour une période d’au moins 3 mois ;
  • ne pas avoir procédé à un licenciement économique sur le poste concerné depuis le 1er janvier 2020.


Comment bénéficier de ces aides ?

Les demandes d’aide à l'embauche des jeunes de moins de 26 ans sont à adresser à l’Agence de services et de paiement (ASP) par le biais d'une plateforme de téléservice. L’aide est versée à l’employeur à la fin de chaque trimestre, pendant un an au maximum, par l’ASP pour le compte de l’État.

Les demandes d'aide à l'apprentissage sont versées automatiquement à l'employeur après que ce dernier ait transmis le contrat d'apprentissage signé à son OPCO. L'aide est versée à l'employeur chaque mois lors de la 1ère année du contrat d'apprentissage.

Note : si le contrat dure plus d'1 an, vous pouvez demander l'aide unique lors de la 2e année du contrat, à partir du 1er janvier 2022.



À l'instar de l'aide au recrutement de collaborateurs en situation de handicap, ces deux mesures phares font partie du plan 1 jeune 1 solution. Cette initiative du Gouvernement permettent aux entreprises de recruter plus facilement et soutenir l'entrée de tous les jeunes dans la vie professionnelle.

Recruter un jeune ou un apprenti vous intéresse ? Actual vous accompagne dans votre démarche. Contactez-nous !