Je suis cas contact Covid-19 : que faire ?

Publié le 22/02/2021 Actualité

Comment réagir si vous êtes « cas contact » : la procédure à suivre en tant qu'intérimaire.

Vous avez été au contact d'une personne testée positive au Covid-19 au cours d'une mission d'intérim ou dans un cadre personnel ? La première chose à faire est de vous comporter comme si vous étiez vous-même positif tant que votre situation n'est pas clarifiée. Un arrêt de travail pour risque de Covid-19, sans délai de carence, sans condition d’ouverture de droits, ni passage chez le médecin traitant a été mis en place. Son but : faciliter les démarches pour ne prendre aucun risque en cas de suspicion d’infection au coronavirus et éviter de contaminer les collègues au travail.


Premiers réflexes « santé » à adopter si vous êtes cas contact

Vous êtes considéré « cas contact » uniquement si vous en avez été informé par l'Assurance Maladie :

  • par un appel téléphonique ;
  • par un e-mail de consignes ;
  • par un SMS envoyant vers la consultation d'un site dédié aux personnes contact.


Dès lors, vous devez impérativement

  • vous isoler (même de vos proches) ;
  • porter un masque pour toute interaction inévitable ;
  • vous déclarer sur declare.ameli.fr ;
  • effectuer un test (antigénique ou PCR) dans les 48 heures ;
  • vous reconnecter sur le site Ameli pour indiquer la date et le lieu de dépistage.


L'isolement doit survenir immédiatement même si vous ne présentez pas de symptômes et sans attendre le résultat du dépistage. Il est actuellement d'une durée de 7 jours, sauf pour les variants :

  • pour une contamination au variant sud-africain, la durée de l'isolement est portée à 10 jours ;
  • pour une contamination au variant brésilien, la durée de l'isolement est portée à 10 jours ;
  • pour une contamination au variant anglais, la durée de l'isolement reste de 7 jours.


À retenir

Si vous êtes cas contact d’un cas contact, alors vous n'êtes pas considéré comme cas contact.


Procédure à suivre pour suspendre ou reprendre votre mission d'intérim

Si vous êtes intérimaire et que vous êtes signalé cas contact, vous devez prévenir aussitôt votre agence d’intérim. C'est normalement à cette dernière d'informer l'entreprise utilisatrice dans laquelle vous effectuez votre mission, mais nous vous invitons à le faire en amont par courtoisie.


Isolement, dans l'attente des résultats

Si votre état de santé le permet et que vous disposez de l'équipement nécessaire, votre ETT peut faire le choix de vous placer en télétravail pendant votre isolement. Si vous ne pouvez pas télétravailler, vous pouvez demander à bénéficier d'un arrêt de travail dérogatoire jusqu'à obtention du résultat de votre test.

L'arrêt est rétroactif dans la limite de 4 jours si vous vous étiez isolé avant d'être informé par l'Assurance Maladie. Si les résultats du test ne sont pas connus à la fin de l’arrêt initial, vous pouvez demander une prolongation de l'arrêt dans la limite de 7 jours supplémentaires.


Par ailleurs, au cours de l'isolement, vous devez

  • surveiller votre température 2 fois par jour ;
  • surveiller l'apparition de signes d'infection respiratoire ;
  • respecter les règles d'hygiène et les mesures barrières habituelles (lavage et désinfection des mains, port du masque...) ;
  • éviter tout contact avec d'autres personnes en respectant scrupuleusement votre isolement.


Votre test est négatif

Si le test est négatif et que vous ne présentez aucun symptôme, vous pouvez reprendre votre mission. Vous n'avez pas besoin de certificat médical.


Votre test est positif

Si votre test est positif

  • consultez votre médecin traitant afin de vous faire délivrer un arrêt de travail et suivez ses consignes ;
  • transmettez votre prescription d'arrêt dans les 48 heures à votre agence d'intérim et à l'Assurance Maladie ;
  • vous serez contacté une seconde fois par l’Assurance Maladie pour lister les personnes avec qui vous avez été en contact, afin de lutter contre la diffusion de l'épidémie.


L'isolement doit durer au moins 7 jours et s’arrêter uniquement après disparition des derniers symptômes et au plus tôt 48 heures après la disparition de la fièvre.

Durant les 7 jours suivants la fin de l'isolement, vous devez impérativement et strictement respecter le port du masque, les mesures barrières, la distanciation physique et éviter les rassemblements.


Dans le cas du Covid, il est difficile d'estimer l'évolution de la maladie, mais si vous connaissez la date à laquelle vous pouvez reprendre votre travail, faites-en part à votre ETT et à l'entreprise utilisatrice.


Votre test est négatif mais vous présentez des symptômes

Si vous avez développé des symptômes de la maladie mais que votre test est négatif, il peut s'agir d'un faux négatif. Dans ce cas

  • consultez votre médecin afin d'obtenir un nouvel arrêt de travail ;

  • transmettez votre prescription d'arrêt dans les 48 heures à votre agence d'intérim et à l'Assurance Maladie ;
  • prévenez votre agence d'intérim et votre entreprise utilisatrice ;
  • respectez l'isolement.


Vous êtes asymptomatique mais votre test est positif

Si vous êtes confirmé positif mais ne présentez pas de symptômes de la maladie, un isolement strict de 7 jours débutera à partir du jour du prélèvement positif :

  • consultez votre médecin traitant pour obtenir un arrêt de travail ;
  • transmettez votre prescription d'arrêt dans les 48 heures à votre agence d'intérim et à l'Assurance Maladie ;
  • prévenez votre agence d'intérim et votre entreprise utilisatrice ;
  • vous serez contacté une seconde fois par l’Assurance Maladie.


Les cas contact asymptomatiques n'ont pas besoin de se faire tester rapidement, afin d'éviter la saturation des laboratoires. Néanmoins, vous devez vous faire tester à la fin des 7 jours d'isolement si des doutes subsistent. Si des symptômes apparaissent pendant l'isolement, restez isolé jusqu'à l'obtention des résultats du test.


EN BREF

L'isolement pour les cas contact c'est pendant 7 jours et immédiatement après le dernier contact avec une personne malade + 7 jours à partir de la date de prélèvement si le test est positif.


Les conséquences d'un arrêt de travail pour Covid-19 pour les intérimaires

Dans le cas d'un arrêt de travail pour infection au Covid-19, l'arrêt vous est délivré sans jour de carence par la Sécurité Sociale et vous êtes indemnisé à 100%. Votre contrat de mission intérimaire est suspendu. Votre entreprise de travail temporaire ne peut exiger aucune mission, même ponctuelle ou brève.


Rappels sur les modes de transmission du virus

Le virus responsable de la maladie Covid-19 se transmet par des gouttelettes émises par un patient malade, en particulier lors de contacts étroits, tels que :

  • partager le même lieu de vie que le cas confirmé ou probable ;
  • avoir un contact direct avec un cas, en face à face, à moins d’1 mètre, quelle que soit la durée (conversation, repas, flirt, accolade, embrassade) ;
  • prodiguer ou recevoir des actes d’hygiène ou de soins ;
  • partager un espace confiné (bureau, salle de réunion, véhicule personnel ou professionnel) pendant au moins 15 minutes consécutives ou cumulées sur 24 h avec un cas ;
  • rester en face à face avec un cas durant plusieurs épisodes de toux ou d’éternuement ;
  • être élève ou enseignant de la même classe scolaire.


Les symptômes peuvent apparaître jusqu’à 14 jours après ce contact. Ils se manifestent le plus souvent par de la fièvre, accompagnée d'une toux.



Toute l'équipe d'Actual vous souhaite beaucoup de courage durant cette période d'isolement et un prompt rétablissement si vous présentez des symptômes de la maladie. Vos conseillers restent à votre écoute en cas de questions complémentaires relatives à vos missions. Prenez soin de vous !



Sources

https://www.ameli.fr/assure/covid-19

https://travail-emploi.gouv.fr/actualites/presse/communiques-de-presse/article/tester-alerter-proteger-suppression-du-jour-de-carence-pour-les-salarie-e-s

Fiche « J’ai été en contact à risque avec une personne malade du COVID-19 »

Fiche « Isolement, test, que faire ? »